Derniéres Bons Plans


Voyager sans argent ne demande pas de savoir-faire particulier, mais ce n’est possible qu’une fois qu’on s’est bien rendu compte d’une chose:

Les gens bienveillants sont légions.

Bien que j’ai écrit la précédente en gras et en italique, je me doute bien que vous n’en croyez pas un mot. Sans rancune, c’est un petit chemin de croix de désapprendre la méfiance qu’on nous inculque depuis le berceau. L’important c’est que ce soit vrai.

Par exemple, je vous parie que si je me pointe dans votre village avec ma bouche en cœur, ma sale gueule de branleur aux cheveux long enfarinée et que je demande à vos voisins de m’héberger pour la nuit, ils vont me dire… non. Leurs voisins aussi. Le voisin de leur voisin aussi peut-être. Mais avant la dixième demande, je serais bien installé chez votre énième voisin, à bouffer sa bouffe, boire sa poire et dormir sous son toit, et je sais très bien ce que vous être en train de vous imaginer au sujet de sa femme.

Le lendemain, en repartant, j’aurai le sourire aux lèvres en repensant à cette bonne soirée chez votre énième voisin, et je vous ŕeparie ce que j’ai gagné au pari précédent que votre énième voisin, il l’a aussi, le sourire aux lèvres.

Le voyageur sans argent laisse des sourires derrière lui, plutôt que des empreintes de cartes bancaires.
Je viens tout juste de faire Lyon - Berlin en auto stop sans argent avec ma femme et mon fils. Des huit conducteurs qui nous ont emmené sans nous faire payer, je suis à peu près sûr qu’il n’y en a pas un qui le regrette. En plus du voyage, on s’est fait offrir des repas, des cigarettes, des bonbons, un parapluie (si si, un parapluie)… Des trucs qu’on n’avait absolument pas demandé, mais que voulez-vous, les gens bienveillants sont légions. Et ils n’ont pas assez d’occasions de défouler leur bienveillance. 

Le voyageur sans argent leur en offre enfin la possibilité. C’est limite cathartique pour eux. J’en suis un moi-même. Quand je trouve enfin un hère plus pauvre que moi à qui il manque quelque chose que j’ai en trop, c’est garanti qu’il repart avec. Et j’en garde le sourire toute la semaine.

Je vais maintenant passer en mode pratique, mais il est important de réaliser que tous les trucs et astuces du monde ne servent à rien tant que vous n’acceptez pas au fond de votre cœur la réalité du fait que les gens bienveillant se ramassent à pelle.

Déplacements

Ben le stop, évidement. Notez que c’est illégal nulle part (si le flic dit que c’est illégal, il a tort. Faut se rendre à l’évidence, il y a peu de chance que le flic qui vous contrôle ait lu la loi concernant l’autostop, si tant est que telle loi existe dans votre juridiction). Ça marche de jour comme de nuit, sur les nationales, les départementale, les autoroutes et aussi en ville (testé avec succès à Lyon, Londres et Singapour).

Comment puis-je voyager sans argent ?
De retour de Norvège avec 10 € de budget par jour. En Norvège ! C’est ma lessive qui sèche sur les côtés de mon sac. Astuce-bonus : Pour laver vos fringues, il y a juste besoin d’un lavabo, de savon et d’huile de coude.

 
Pour les long-courriers, privilégier l’autoroute, où il est important de savoir qu’on ne peut pas tendre le pouce sur la bande d’arrêt d’urgence. À la place, il faut sauter d’aire de service en aire de service, jusqu’à votre destination. Un bon autostoppeur qui se lève tôt peut couvrir 1000 kilomètres en une journée sur autoroute. Contrairement au cliché, ce sont plutôt les voitures que les camions qui prennent. 

Cela dit, ne passez pas à côté d’un voyage en camion. Les routiers qui prennent les autostoppeurs sont d’une hospitalité à casser trois pattes à un canard. Après tout, vous n’entrez pas simplement dans leur véhicule, vous entrez dans leur demeure. Inexplicablement, l’analogie se transfère très mal aux détenteurs de caravanes, qui ne prennent jamais d’autostoppeurs.

Hitchwiki est le wikipedia de l’autostopeur. Commencez par là peut-être:


En ville, y a aussi la méthode de tricher dans les transports en commun. C’est une pratique qui me débecte, et si vous faites ça, je vous crache à la gueule. À part si vous êtes vraiment sans argent. Genre, vous avez brûlé vos papiers et tout et tout. J’ai un pote qui a fait ça et qui vit vraiment sans argent, et quand il prend le bus, il porte une pancarte autour du cou qui explique, dans la langue locale, qu’il n’a pas de ticket parce qu’il est dans l’impossibilité de s’en procurer un. Il me dit que ça démarre des conversations passionnantes avec les contrôleurs, qui ne le verbalisent jamais. Et de toutes façon ils ne pourraient pas le verbaliser vu qu’il n’a pas d’existence-papier, mais ils n’essayent même pas.

Hébergement

Bon, j’ai parlé d’hospitalité au-dessus. Ça marche bien dans les villages. C’est comme de faire du stop, mais avec des maisons à la place des voitures. En ville, ça marche aussi mais il faut s’y prendre différemment. On demande l’hospitalité sur internet. Il y a plusieurs réseaux. Le “Windows” de l’hospitalité s’appelle Couchsurfing, je n’utilise pas ce réseau pour la même raison que je n’utilise pas Windows. Le “linux” c’est BeWelcome, si vous êtes à vélo, c’est Warm Showers, et si vous êtes un voyageur sans argent, c’est Trustroots.

Sinon, c’est jamais une mauvaise idée de marcher avec un duvet et un hamac. Si Madame la Marquise a besoin de son confort, pourquoi pas une tente. Voilà, hébergement gratuit. Si vous avez besoin d’une douche, y a un service public aptement nommé pour ça en France. Dans d’autres pays, les lingettes à cul de bébé, ça marche impeccable. Détail intéressant : c’est comme ça que les spationautes de la station spatiale internationale prennent leur douche. Si c’est assez bon pour eux, c’est amplement suffisant pour nous.

Nourriture

Si je vous emmenais avec moi soulever le couvercle plastifié d’une benne à ordure derrière un supermarché, je vous garantis à cent quatre-vingt-dix pourcents que vous allez être stupéfait. Les poubelles de supermarché, c’est la fête du slip de la bouffe gratuite. Je vous conseille aussi de passer au marché juste après la fermeture.

Dans certains pays cool d’Europe du Nord, il y a des cantines citoyennes dans les villes, où on mange chaud, bien, équilibré et à prix libre. En Allemagne, on appelle ça des Vokü. Je ne sais pas c’est quoi en Danois, mais c’est certain qu’il y en a. C’est pas super pratique ou fiable: il faut savoir où se rendre à quel jour de la semaine, et des fois, c’est fermé, mais on ne va pas cracher dans la soupe gratuite, hein. Surtout quand elle est si bonne.

Les pays riches et avec peu de crime sont les meilleurs pour la pêche aux poubelles. Dans les pays pauvres, il est plus difficile de voyager vraiment sans argent. Par contre, si vous en avez un peu, la bouffe est peu chère. Le pire ce sont les pays riches et à forte criminalité comme les USA et… euh… c’est tout. Les poubelles sont derrières plusieurs rangées de barbelés et si vous vous faites surprendre, c’est légal de vous flinguer. Disons que je déconseille le voyage sans argent aux USA.

Quel intérêt?

Bien sûr, le fait que le voyage sans argent ne coûte rien est déjà une bonne raison. Cela dit, si vous avez un CDI, le prix d’un billet de train ou d’une chambre d’hôtel ne vous parait peut-être pas rédhibitoire. Mais franchement, je conseillerais le voyage sans argent même à l’héritier de Liliane Bettencourt. Ne serais-ce que pour faire face à cette vérité qui dérange : le monde regorge de gens bienveillants en manque de bienveiller. 

C’est pas un crime de leur en donner l’occasion. Que dis-je “pas un crime” ? 

C’est votre mission sacrée !

Déniché sur :





Aucun Commentaire sur " Comment puis-je voyager sans argent ? "

✅ A Découvrir aussi sur bons plans voyage Yalata pour toutes vos vacances